Foire aux questions

Vous trouverez dans les articles ci-dessous des réponses aux questions les plus fréquentes. Si vous n’avez pas trouvé de réponse à vos questions sur notre site (regardez-bien !), vous pouvez nous contacter.

Les toilettes sèches, c’est quoi ?

Ce sont des toilettes qui n’utilisent pas d’eau et permettent, après une phase de transformation, de réintroduire nos excréments dans les cycles agricoles. Il existe des toilettes sèches où urine et matières fécales sont mélangées, aujourd’hui ce sont les plus répandues en France ; ailleurs dans le monde, (...)

Pourquoi des toilettes sèches ?

Pour éviter de salir l’eau potable, prévenir les maladies, protéger l’environnement, fertiliser la terre. Construites avec des procédés simples et reproductibles, faciles à utiliser et à entretenir, elles favorisent l’autonomie et la responsabilité individuelle, ainsi que la prise en charge (...)

Mélanger ou séparer l’urine et les matières fécales ?

Schématiquement et sachant qu’il existe des variantes : en mélangeant urine et matières fécales nous travaillons sous le principe du compostage et produisons un terreau fertile hygiénisé qui est restitué au sol dont il améliore la fertilité, permettant ainsi aux plantes de mieux pousser ; en séparant (...)

Qu’est-ce que le compostage ?

Nous déposons des éléments différents en andain ou en tas dans un composteur, à l’intérieur desquels se développe une vie intense, avec tous les processus physico-chimiques qui l’accompagnent. Au fil du temps les matières organiques présentes au départ se décomposent, tandis que se forme de l’humus, comme (...)

Doit on ajouter quelque chose ?

Dans une toilette où nous mélangeons matières fécales et urine il faudra ajouter une matière carbonée sèche. Cette matière, aussi appelée litière, permet d’absorber les liquides, de couvrir les matières fécales et de démarrer le processus de compostage par équilibrage du rapport carbone/azote. La litière a (...)

Quels matériaux utiliser comme litière ?

Tout matériel végétal bien sec et coupé assez fin, par exemple un mélange de sciure et de petits copeaux de bois, des feuilles mortes hachées, de la paille broyée, de la balle de grain, de la chènevotte [1], du carton broyé, le papier hygiénique et tout papier peu traité et non imprimé… Les résultats (...)

En combien de temps le compost sera-t-il mûr ?

Sous climat tempéré, comme celui que nous avons en France, il est communément admis qu’après deux ans sans apport de matières fraîches, il est possible de réintroduire sans risque le compost dans les cycles agricoles.

Quelle est la valeur fertilisante du compost de déjections humaines ?

Par la contenance en azote, phosphore, potasse, carbone… de nos déjections, le compost obtenu est un amendement de qualité, naturel et équilibré, qui pourrait permettre de grandes économies d’engrais. Avec les nutriments (N, P, K…) contenus dans les excréments d’un individu, que ce soit par compostage (...)

Peut on utiliser un compost de déjections humaines dans le jardin potager ?

Sous réserve d’attendre un temps suffisant (sous nos climats depuis 2014 la préconisation est de 1 an en bac de traitement sans apport de matière fraîche [1]) et d’appliquer le bon sens du jardinier (épandre sur la terre avant les cultures, respecter un certain délai entre l’épandage et la récolte, ne (...)

Quelle quantité de compost produit-on annuellement ?

Cela varie en fonction de ce qu’on y met et de comment on composte… Pour donner un ordre d’idée : une famille de 4 personnes, en mélangeant le produit de la toilette à compost avec les restes de cuisine et une partie des restes de jardin, obtient après deux ans de compostage environ (...)

Revenir en haut